L’Anglais pour défendre lascience Française ?

SEBASTIEN BALIBAR

Résumé


L’anglais achève actuellement d’éliminer toute les langues qui pouvaient espérer lui faire concurrence dans les communications scientifiques internationales. Et, tel un serpent de mer, l’idée ressurgit qu’on doit forcer les chercheurs parler et écrire en français, comme si cela allait permettre de défendre notre langue. La situation me semble beaucoup trop grave pour qu’on puisse accepter une ligne d’action aussi simpliste, et j’aimerais expliquer quels sont les vrais problèmes avant de proposer quelques solutions plus réalistes.


Texte intégral : PDF