UN APPERCU DE LA LOI DE FINANCES 2011

Mohammed Zine Barka, Souhila GHOMARI, Mohammed Berrached

Résumé


Il est important de rappeler que la préparation de la loi de finances 2011 s’est faite dans un contexte international de crise économique qui caractérise les principaux pays développés sans grande conséquence significative, dans le court terme, sur l’économie algérienne. C’est ainsi que malgré cette tension économique, les prix des hydrocarbures sont restés soutenus ce qui est favorable une préparation du budget sans contrainte sévère de ressources publiques. Cette embellie financière, qui profite l’Algérie depuis quelques années, va permettre d’une part de poursuivre les grands projets d’investissements que l’Etat a lancé dans le cadre des différents plans de développement et d’autre part de faire face une demande sociale interne qui s’exprime de plus en plus, notamment devant la lenteur de réalisation du logement social, la maîtrise des prix de certains produits de large consommation et le problème de l’emploi des jeunes diplômés. C’est ces trois principales préoccupations que la loi de finances 2011 tentera d’apporter des réponses concrètes.

Texte intégral : PDF