LE PROBLEME DE LA DETTE EN EUROPE DU SUD (ses causes et ses effets)

Maria Negreponti-Delivanis

Résumé


Après l’effondrement de presque l’ensemble du sud de l’Europe, pliant sous le poids terrible de ses dettes, toutes les accusations du début de la crise, qui faisaient de la Grèce – jugée dépensière et irresponsable- le mouton noir de l’UE, et qui la voulaient responsable de l’instabilité de l’euro, se sont avérées simplistes.
En effet, la façon dont l’UE a traité le problème de l’endettement de la Grèce suscite beaucoup d’interrogations, qui concernent non seulement son aptitude contrôler des crises, mais aussi le fait qu’elle s’en soit servi pour imposer des mesures économiques difficilement acceptables autrement.
Rappelons tout d’abord qu’ l’annonce du problème de l’endettement grec, tombée comme une bombe, le temps de décision a été extrêmement long avant de décider des mesures prendre pour faire face la situation. Les responsables de l’UE se sont montrés perplexes et pas du tout décidés s’engager dans des mesures appropriées qui pourraient renflouer la Grèce. D’après les déclarations officielles, l’UE est intervenue non pas pour sauver la Grèce, mais pour sauver l’euro. Cette position s’est, en fin de compte avérée être une aubaine pour les spéculateurs du monde entier qui se sont jetés sur la Grèce pour l’exploiter, faisant ainsi monter en flèche les spreads.

Texte intégral : PDF